Réquisitions qu’ils disent : le conseil général de Seine-Saint-Denis expulse

Ce matin [lundi 6 mai], les migrants de la rue Bara qui occupaient un bâtiment vide appartenant au  conseil général rue Rapatel ont été violemment expulsés par la police mais aussi les ASVP de la mairie de Montreuil.

L’expulsion fut très violente. Les expulsés restés devant pour récupérer leurs affaires et attendre leurs camarades encore à l’intérieur ont été  gazés à de nombreuses reprises. Les policiers ont aussi sorti leurs flash-balls. Ils ont gazé les personnes venues les soutenir. Quatre personnes semblent avoir été arrêtées.

Rappelons la demande des occupants de la rue Rapatel :
Nous, les migrants de la rue Bara qui dorment dans la rue depuis plus de deux mois, occupons depuis le 30 avril 2013 un bâtiment vide appartenant au Conseil général de la Seine Saint Denis (61 rue Rapatel à Montreuil). Nous souhaitons que les institutions acceptent notre présence temporaire dans ce lieu et notamment les conseillers généraux de Montreuil, Frédéric Molossi [PS] et Jean Charles Nègre [PCF] et Belaïde Bedreddine [Front de Gauche].
Après avoir sollicité le 115, la Croix rouge, Médecins du monde… mais en vain, nous avons trouvé cette seule solution pour répondre à l’urgence de nous abriter. Nous demandons à toutes les personnes, les associations et les élus de nous soutenir et venir nous rencontrer. Toutes les solidarités sont bienvenues ! Lesbarasmontreuil93@gmail.com

Venez soutenir les migrants de la rue Rapatel, devant la mairie sinon devant le foyer Bara [métro Robespierre].

ruerapatel

This entry was posted in Expulsion, Montreuil / Bagnolet and tagged , , . Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *