Expulsion dans le 20e arrondissement, des logements vides ne doivent pas rester vides !

Jeudi 19 avril à 10h du matin, la police a expulsé les habitants d’une maison située au 17 rue du groupe Manouchian, dans le 20ème arrondissement. Dans cette maison, vide depuis 2003, des étudiants, des chômeurs et des précaires, galériens à plein temps, s’étaient installés depuis plus d’une semaine. Le titre de propriété c’est une société immobilière, TRADE Immobilier qui le garde dans ses bureaux, tout en ne faisant absolument rien du bâtiment. Dans la ville de Paris et notamment dans le 20ème arrondissement, le manque de logement est pourtant immense, suffisamment pour qu’il paraisse absurde que des logements soient laissés vides pendant que les loyers augmentent ou qu’on se trouve forcé de dormir à la rue.

Le groupe Manouchian, groupe de résistants pendant la seconde guerre mondiale à Paris, n’aurait pas désavoué cette occupation. Occuper ce bâtiment vide c’était leur faire honneur plus concrètement que par des commémorations officielles, comme celle de la Maire du 20ème, Frédérique Calandra, il y a peu. Les occupants, face aux galères de logement, choisissant d’agir immédiatement ont pu à nouveau constater que les autorités préfèrent voir les résistants dans les cimetières et monuments aux morts.

À cette heure, l’agence propriétaire n’a rien dit, elle a demandé en toute discrétion l’intervention policière sous prétexte d’occupation illégale et de dégradation du bâtiment. Les forces de Police, aussitôt sur place, ont effectivement dégradé le bâtiment, ils ont détruit plusieurs portes et fenêtres du bâtiment pour en sortir les occupants. Un commando spécial a attrapé au lasso un des occupants, réfugié sur le toit devant la violence de l’attaque, intervention qui a failli le faire tomber, pendant que les arrestations continuaient comme si de rien n’était.

Actuellement, à 16h, 8 personnes sont toujours retenues dans des commissariat de Police de la ville de Paris. Nous exigeons la libération immédiate de ces 8 personnes sans poursuites, et leur réintégration dans la maison du 17 rue du groupe Manouchian.

Des habitants du 20e en soutien aux personnes arrêtées Si vous voulez trouver une réponse collective à vos problèmes de logement, des assemblées se tiennent régulièrement, pour se rencontrer, discuter des perspectives de défense et de lutte.

Organisons-nous contre toutes les expulsions !

////

Deux rassemblements devant le commissariat du 20e ont eu lieu, et l’agence de Trade Immobilier a été occupée pendant quelques temps.

Après 24h de garde-à-vue et 8h au dépôt, les 8 personnes arrêtées ont été libérées.  Le procureur demandait l’interdiction pour ces personnes de se voir, et l’interdiction de se rendre dans le 20e arrondissement. Le juge des libertés a finalement refusé les demandes du procureur. Les occupant-e-s passent devant le tribunal le 7 juin à 9h, ils sont poursuivis pour dégradations de bien privés en réunion (vitres, serrures, portes) sur la base d’un témoignage d’un voisin et la déclaration du propriétaire (qui a retiré sa plainte). Ils sont également poursuivis pour refus de signalisation (empreintes digitales et prise ADN).

This entry was posted in 20e, Expulsion, Occupation, Paris et alentours, Tract / Affiche and tagged , , , , , . Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *