La mairie tend un piège aux mal-logés

Une personne en garde-à-vue à la suite d’une action à la mairie du 4e
arrondissement.
Ce matin, mercredi 20 juin 2012, une cinquantaine de personnes du collectif des mal-logés acharnés et des habitants du 260 rue des Pyrénées ont occupé la mairie du 4e arrondissement pour obtenir :

  • le retrait de la procédure contre l’immeuble du 260 rue des Pyrénées,
  • le relogement de ses habitants,
  • la création de lieux collectifs pour s’organiser et lutter contre la misère.

Evelyne Zarka, maire adjointe, PCF/Front de Gauche, a accepté de recevoir une délégation de quelques personnes pour discuter de ces revendications, en s’engageant à ce que la police n’intervienne pas. Or, à l’issue de cet entretien, un des membres de la délégation a été pris à part par les policiers et interpellé. Il est actuellement en garde-à-vue au
commissariat du 4e arrondissement, boulevard Bourdon.
Nous exigeons sa libération immédiate !
Numéro du commissariat, pour exiger sa libération immédiate : 01.40.29.22.00
Email d’Evelyne Zarka pour exiger que la mairie retire sa plainte : evelyne.zarka@paris.fr

Téléphone de la Mairie : 01.44.54.75.10
Pour continuer à soutenir la lutte des mal-logés et le 260 rue des Pyrénées, rendez-vous demain, jeudi 21 juin :
– 8h30 devant le 260 rue des Pyrénées, métro Ménilmontant ou Gambetta.
– 9h30 procès du 260 des Pyrénées, métro Gambetta (le tribunal est dans la
mairie du XXème).

This entry was posted in 20e, Paris et alentours, S'organiser and tagged , , . Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *