Trêve d’été pour les expulsions à Florence

Fait assez rare, une trêve des expulsions durant l’été a été prononcée à Florence et sa banlieue. Nous relayons le texte du Mouvement pour la maison de Florence.

Moratoire de trois mois pour l’exécution des expulsions

Après les innombrables protestations et les myriades de piquets contre les expulsions, plus ou moins dans tous les quartiers de Florence, et aussi en périphérie, (à la surprise générale), la préfecture a demandé un moratoire sur les expulsions avec une dérogation jusqu’au 30 septembre 2012. Une décision fortement demandée par le mouvement de lutte pour la maison qui avait signalé l’état de rage, de désespoir, mais aussi d’extrême impuissance de centaines de familles expulsées dans un vide total de réponse institutionnelle.

Sans responsable au logement à Florence depuis trois ans, on demande une ouverture aux multiples propositions du mouvement sur le terrain de l’urgence en matière de logement.

Il ne suffit pas, en fait, de rallonger l’agonie de familles entières, de jeunes couples, de vieux, pour résoudre à la racine les problèmes structurels de terrain et de spéculation en ville.

En temps de crise, il faut avoir le courage d’affirmer des choix. Il faut RÉQUISITIONNER si c’est nécessaire. Il faut récupérer les dizaines de casernes vides, et en général tout le patrimoine locatif qui n’est pas occupé, cela pour ne pas encore faire cadeaux de morceaux entiers de la ville aux habituels propriétaires.

En temps de crise, il faut bloquer la vente du patrimoine public. Une ressource indispensable pour la ville entière pour de nouvelles formes d’habitations mais aussi pour des espaces polyvalents.

En temps de crise, DEMANDER L’ABROGATION IMMÉDIATE DES LOIS ACTUELLES SUR LES LOCATIONS (LA 431), CE N’EST PAS DEMANDER LE MAXIMUM, MAIS LE MINIMUM. LA LOI ACTUELLE NE SOUTIENT QUE LES PROPRIÉTAIRES QUI FONT DES CONTRATS DE LOCATION QUI ATTAQUENT LE SALAIRE DE CHACUN D’ENTRE NOUS.

IL REVIENT AU MOUVEMENT POUR LA MAISON D’ORGANISER LA DÉFENSE SOCIALE ET LA SURVIE À LA CRISE AVEC DES FORMES DE REDISTRIBUTION ÉGALITAIRE DES RESSOURCES AFIN QUE PERSONNE NE RESTE ISOLÉ FACE AU DÉSASTRE SOCIAL ET AU MAINTIEN DES GOUVERNANTS ET DE L’EMPIRE BANCAIRE EUROPÉEN.

Mouvement de lutte pour la maison (Florence)
traduit de l’italien

This entry was posted in Italie, S'organiser and tagged , , , . Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *