Turin, piquet anti-expulsion le 12 septembre

Avec conteneurs poubelle

Piquet anti-expulsion mouvementé à Via Ascoli, dans le quartier San Donato, dans la matinée du mercredi 12 septembre. Accrochage entre un propriétaire particulièrement agressif et désireux de reprendre immédiatement possession de son immeuble, et une famille décidée à résister ; l’huissier de justice propose une prolongation d’à peine 6 jours. Un renvoi trop court pour permettre aux habitants de trouver une solution, et qui tombe un jour où sont déjà prévues au moins une douzaine d’expulsions. Que ce soit un excès de zèle ou une provocation, les expulsables refusent cette proposition avec mépris, et les personnes solidaires commencent à gueuler contre l’huissier de justice, le propriétaire et les policiers présents.

La situation s’envenime rapidement : la police appelle des renforts, les personnes solidaires aussi, et en quelques minutes le piquet rassemble près d’une cinquantaine de personnes. À l’arrivée des premiers premières voitures de police, deux conteneurs poubelles sont mis en travers de la route pour protéger la porte, et sont utilisés comme tambours pour scander « Stop aux expulsions » et « La maison se prend, le loyer ne se paie pas ». Plusieurs passants s’arrêtent pour observer, les voisins s’amassent aux fenêtres, alors que le propriétaire et son avocat disparaissent rapidement et que l’huissier de justice se met à discuter avec les fonctionnaires de la préfecture. Après un quart d’heure de vacarme, l’huissier propose – et nombreux étaient ceux à parier sur la date – un renvoi au mardi 16 octobre. Les habitants acceptent, la situation revient rapidement à la normale et une longue acclamation salue la détermination de tous.

Ce n’est pas la première fois qu’à Turin on utilise les conteneurs pour résister à une expulsion, mais c’est certainement la première fois que ça marche pour protester contre une prolongation cynique et méprisante. Si d’un côté c’est l’indicateur d’une intelligence et d’un disponibilité à lutter de la part des habitants menacés d’expulsion et des personnes solidaires, de l’autre c’est d’autant plus clair que ce sera bientôt difficile d’obtenir un renvoi digne sans effort. Les marges des pourparlers s’amincissent, et le niveau d’affrontement se corse. Dans les prochains jours nous verrons où chacun est disposé à aller, et la force et la détermination que nous saurons mettre sur cette question.

Sans conteneurs

12 septembre. À San Salvaria, un habitant se barricade dans sa maison et menace de s’immoler pour résister à une expulsion. La police et les pompiers le convainquent d’abandonner, l’expulsent et l’internent à l’hôpital.

traduit du site macerie (et ici)

This entry was posted in Expulsion, Italie, S'organiser, Turin and tagged , , , , . Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *